Les verres scléraux sont des lentilles de contact de grand diamètre qui passent en pont au-dessus de la cornée sans la toucher , en prenant  appui sur la partie blanche de l’œil appelée sclère. Ils sont remplis d’eau qui baigne ainsi la cornée. Le confort est meilleur  qu’avec les lentilles classiques de petit diamètre qui reposent directement sur la cornée, plus sensible que la sclère.

Leur matériau est étudié pour laisser passer l’oxygène vers la cornée afin de respecter sa transparence.

Les verres scléraux de nouvelle génération offrent un choix de géométrie et de matériau leur donnant un regain d’intérêt et de prescription.

Quels sont les candidats aux verres scléraux?

Les patients ayant une déformation importante de la cornée, non corrigeable par lunettes et difficilement équipable avec une lentille de petit diamètre:

  • Les patients souffrant de kératocône .
  • Les patients qui ont bénéficié d’une greffe de cornée et  présentant un astigmatisme important et/ou irrégulier.
  • Les patients présentant des séquelles cornéennes d’un traumatisme, d’une maladie infectieuse, d’une chirurgie.

Comment s’adaptent-elles?

Chez l’ophtalmologiste  spécialisé en contactologie, après une analyse de la cornée avec un topographe.

La mise en place sur l’œil  et la dépose sont très particulières et requièrent une formation du patient.

Quels en sont les bénéfices?

L’acuité visuelle obtenue est généralement excellente et le confort optimal. Dans certaines pathologies où les cils frottent et abîment la cornée, celle-ci est protégée par le verre scléral.

Quels en sont sont les risques?

Les risques sont ceux liés au port de toute lentille de contact notamment l’infection de l’œil. Le port de verres scléraux requiert donc les mêmes précautions  que celles conseillées pour le port des autres types de lentilles.

 

 

Qu’est ce que le kératocône ?

Le kératocône ou déformation en cône de la cornée, est une maladie de la cornée liée à une anomalie de la structure ou du métabolisme de la cellule qui forme la cornée: le kératocyte. Le kératocône touche majoritairement les hommes. Découvert en moyenne vers 25 ans, le kératocône commence à évoluer à la  fin de l’adolescence ou chez l’adulte jeune.

La cause du kératocône est inconnue.

Comment diagnostiquer le kératocône ?

Le patient consulte en général pour une baisse d’acuité visuelle, surtout de loin, et qui s’accentue la nuit. Parfois il remarque le caractère imparfait de l’acuité visuelle donnée par ses verres de lunettes ou par les lentilles portées habituellement.

Bien souvent le diagnostic est fait lors d’une consultation de routine ou lors d’un bilan préopératoire pour une chirurgie de la myopie. Le vidéotopographe est un instrument qui confirme de façon très précise la déformation de la cornée ( Topographie cornéenne) et le stade du kératocône.

Il existe 4 stades de kératocône

  • Stade 1 débutant ou fruste encore équipable en lunettes
  • Stade 2 modéré nécessitant l’adaptation d’une lentille de contact rigide pour améliorer l’acuité visuelle
  • Stade 3 évolué encore adaptable en lentilles spécifiques ou améliorable par des anneaux intracornéens
  • Stade 4 sévère relevant de la greffe de cornée, la déformation de la cornée rendant impossible la mise en place d‘ une lentille de contact

La lentille de contact est le traitement de choix du kératocône

  • Elle peut être rigide de géométrie adaptée au cône, parfois très grande, alors appelée verre scléral.
  • Elle peut être hybride, c’est-à-dire rigide au centre et souple en périphérie (jupe souple)
  • Elle peut être rigide posée sur une souple, la lentille rigide rétablissant l’acuité, pendant que la souple, par son rôle de socle, apporte du confort au patient. Cette méthode d’adaptation se dénomme le piggy back
  • Dans peu de cas une lentille souple peut corriger le cône s’il n’est que débutant
  • En cas d’échec des lentilles, la restauration de la vision reposera sur la chirurgie: pose d’anneaux intra-cornéens, voire greffe de cornée (kératoplastie).

La surveillance du kératocône

Après sa découverte, la surveillance est essentielle dans les premiers stades. Elle doit être réalisée par un médecin ophtalmologiste spécialisé.

Grace au vidéotopographe, une évolution significative du cône sera éventuellement décelée et conduira à une méthode de stabilisation du cône : le cross linking du collagène (application de rayons ultra-violets qui rigidifient la cornée).

 

Les derniers articles
Actualite ophtalmologie

Les verres scléraux sont des lentilles de contact de grand diamètre qui passent en pont au-dessus de la cornée sans la…

Dimanche 22 novembre 2015
Actualite ophtalmologie

Les avancées de la technologie permettent aux fabricants de verres de lunettes dits verriers de mettre au point des traitements…

Actualite ophtalmologie

Une équipe de recherche Chinoise vient de publier (2015) dans une des revues scientifiques les plus prestigieuses, les résultats de…

Dimanche 9 août 2015
Voir tous les articles
Les articles les plus consultés
Les maladies de la cornée

L’abcès de cornée est une infection du tissu transparent situé à l’avant du globe oculaire, appelé cornée (kératite infectieuse). Il se …

Les maladies de la cornée

Définition de la kératalgie récidivante La kératalgie récidivante ou syndrome d’érosion récidivante de la cornée (dôme transparent à l’avant de l’œil) est …

Les symptômes apparents

La pupille est le trou au centre de la partie colorée de l’œil appelée iris et par lequel passe la lumière pour atteindre la …

Les maladies de l’humeur vitrée

L' hémorragie dans le vitré (humeur ou corps vitré) est due à un saignement à partir des vaisseaux intraoculaires (surtout de la …

Les maladies de la conjonctive

L’hémorragie sous-conjonctivale se définit comme l’irruption de sang, après rupture d’un petit vaisseau de la conjonctive, conduisant à la formation …

Les maladies de l’humeur vitrée

Définition de la hyalite La hyalite est une inflammation de l’humeur vitrée elle-même consécutive à une uvéite postérieure ou intermédiaire. Quels sont les symptômes …

Afficher les articles les plus consultés

Des dessins géométriques qui surviennent en périphérie de la vision durant 5 à 10 minutes, non suivis de céphalées?

Lire la réponse de l'expert

comment choisir entre chirurgie de la cataracte et traitement au laser quand il y a un glaucome débutant et qu'on a 80 ans ?

Lire la réponse de l'expert

Après une cataracte secondaire, une nouvelle opacification peut elle revenir ? Si un œil a eu une cataracte secondaire, l'autre œil est- il susceptible d'en avoir une ?

Lire la réponse de l'expert

L'orthokératologie est-elle une technique récente?

Lire la réponse de l'expert

Qu'est-ce que le morning glory syndrome ?

Lire la réponse de l'expert

A quel âge la couleur des yeux d'un bébé est-elle définitive?

Lire la réponse de l'expert

Un enfant qui voit très bien et a besoin de lunettes de soleil doit-il être équipé par l'opticien?

Lire la réponse de l'expert

Les larmes artificielles sont-elles toutes les mêmes?

Lire la réponse de l'expert

Est-il possible de porter des lentilles de contact lors des bains en piscine ou en mer?

Lire la réponse de l'expert

Pourquoi le coucher de soleil est-il rouge?

Lire la réponse de l'expert
mediris illustration
Les fiches pratiques

Les fiches pratiques traitent les grands thèmes de l’ophtalmologie.