Les occlusions veineuses de la rétine

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Les occlusions veineuses de la rétine intéressent la veine centrale de la rétine ou ses branches qui drainent le sang veineux de la rétine. Leur gravité dépend du degré et de l’étendue de l’occlusion ainsi que de l’atteinte de la macula.

Quelles sont les causes de l’occlusion veineuse de la rétine ?

La principale cause d’occlusion de la veine centrale de la rétine est le mauvais terrain vasculaire chez le sujet âgé souffrant d’artériosclérose avec hypertension artérielle, de diabète et d’hyperlipidémie. Un glaucome chronique est souvent associé sans que l’on connaisse réellement le lien de causalité.

Les autres causes sont les maladies du sang qui augmentent sa viscosité (polyglobulie, leucémies, dysprotéinémies…).

Une cause d’occlusion de branche veineuse est la compression de celle-ci par une branche artérielle rétinienne trop rigide (artériolosclérose) qui la croise.

Quels sont les symptômes de l’occlusion veineuse de la rétine ?

La baisse de la vision est variable selon les formes d’occlusions veineuses. Souvent importante et rapide, elle n’entraîne jamais une cécité totale. L’œil est blanc et indolore. La récupération sans séquelles est rare et surtout l’apanage du patient jeune. Une perte de vision plus ou moins importante et définitive est plutôt la règle.

Le diagnostic se fait par l’examen du fond d’œil qui relève de l’expertise du médecin ophtalmologiste. Celui-ci retrouve des hémorragies disséminées, des veines rétiniennes dilatées et boudinées, et souvent un œdème de la papille et de la macula.

L’angiographie rétinienne à la fluorescéine confirme le diagnostic et permet d’apprécier le degré de gravité.

Les complications tardives peuvent être graves: hémorragie dans le vitré, glaucome néovasculaire, œdème maculaire

Quel est le traitement des occlusions veineuses rétiniennes ?

Le traitement dépend de la forme de l’occlusion.

Dans les formes avec œdème isolé de la rétine, la guérison peut être parfois obtenue sans traitement.

Dans les formes sévères avec ischémie et oedème de la macula, le traitement relève de l’expertise du médecin rétinologue. Il peut comporter du laser à argon sur des zones ischémiques et des administrations dans le vitré de divers médicaments (corticoïdes, anti-angiogéniques) pour traiter un œdème maculaire.

 


 

Lexique

Fond d’œil : C’est la partie postérieure de l’œil, examinée par l’ophtalmologiste pour évaluer l’état de l’humeur vitrée, de la rétine et ses vaisseaux, et du nerf optique.

Macula : C’est la zone centrale de la rétine centrée par la fovea ; la macula est composée de cônes, cellules hautement spécialisées dans la vision précise et dans la vision des couleurs.

Glaucome : C’est l’augmentation anormale de la pression qui règne dans l’œil, entraînant une atteinte des fibres du nerf optique, détruisant ainsi partiellement ou totalement le champ visuel.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées
Aucune question n'a encore été posée. Soyez le premier à le faire.

 

 
Les maladies de la rétine et de la choroide

Le trou maculaire est une perte du tissu rétinien localisé au niveau de la macula, zone de la rétine qui …

Les maladies de la rétine et de la choroide

Le décollement de la rétine est une séparation de ce tissu cellulaire du plan sur lequel il repose à l'extérieur (épithélium pigmentaire de …