La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Qu’est ce que la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est un vieillissement exagéré de la macula qui est la petite zone au milieu de la rétine responsable de la vision centrale fine et des couleurs. Elle est progressive et touche habituellement les deux yeux. Elle représente la première cause de malvoyance non réversible de la personne âgée. Il en existe 2 formes:

  • la forme sèche ou atrophique: la plus fréquente, elle est lente en rapport avec la disparition progressive des cellules rétiniennes de la macula qui s’amincit.
  • la forme humide ou exsudative : la plus grave, elle évolue rapidement à cause de l’apparition sous la macula de vaisseaux anormaux à la paroi fragile appelés néovaisseaux, qui suintent ou saignent; elle peut faire suite à une forme sèche.

Quels sont les facteurs de risques de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)?

La première cause est comme le nom l’indique l’âge. La DMLA n’apparaît pas avant l’âge de 50 ans. Près d’un quart des patients sont plus ou moins touchés par la maladie après 80 ans. Le second facteur de risque démontré est le tabagisme. L’hérédité, l’exposition solaire, l’obésité et l’hypertension artérielle pourraient aussi influer mais les preuves sont insuffisantes.

Quels sont les symptômes de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)?

Dans la forme humide, les symptômes apparaissent le plus souvent brutalement. Même dans les formes les plus sévères, la vision périphérique est toujours conservée et la cécité  n’est jamais totale.

Comment faire le diagnostic de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ?

La DMLA est diagnostiquée grâce à l’examen du fond d’œil réalisé par le médecin ophtalmologiste. Les signes retrouvés sont une perte d’homogénéité de la couleur de la macula avec parfois des petites tâches blanches appelées drüsen. Dans la forme humide, la macula est soulevée et le siège d’hémorragies. Le diagnostic est confirmé par la tomographie en cohérence optique (OCT) qui offre une image très détaillée de la macula. Dans de rares cas, l’angiographie fluoresceïnique peut être utilisée  pour la détection des néovaisseaux. La détection du passage d’une forme sèche à une forme humide peut se faire par l’observation régulière d’un carton quadrillé (grille d’Amsler). Le patient doit être alerté en cas d’apparition de déformation des lignes.

Quel est le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ?

Forme sèche: il n’existe à ce jour aucun traitement efficace contre le vieillissement de la macula. Une alimentation variée apportant vitamines et anti-oxydants (légumes, fruits frais, poissons gras) ainsi que compléments alimentaires (omégas 3)  pourraient contribuer à ralentir la DMLA, mais sans preuve scientifique formelle.

Forme humide : le traitement des néovaisseaux est d’autant plus efficace qu’il est réalisé tôt. Leur destruction peut se faire par laser, associé dans certains cas à une injection intraveineuse d’une substance permettant de mieux visualiser le néovaisseau (photothérapie dynamique [PDT]).Mais le traitement de choix est surtout l’injection dans l’œil (dans le corps vitré) d’une molécule (anti-VEGF [vascular endothelial growth factor]) qui détruit les néovaisseaux au prix d’une cicatrice moindre que celle causée par le laser. L’injection intravitréenne se fait en ambulatoire et doit souvent être répétée à intervalle régulier.

Ces traitements ne guérissent pas la DMLA mais agissent sur sa complication néovasculaire. Ils n’empêchent pas les récidives fréquentes.

Formes dépassées : elles relèvent de la rééducation et des équipements basse vision qui permettent parfois au patient qui a perdu la vision centrale de s’adapter au mieux à son handicap.


 

Lexique

Macula : C’est la zone centrale de la rétine centrée par la fovea ; la macula est composée de cônes, cellules hautement spécialisées dans la vision précise et dans la vision des couleurs.

OCT : OCT est l'acronyme de Optical Coherent Tomography, en français tomographie en cohérence optique. Il s'agit d' un examen qui permet à l’ophtalmologiste d’analyser et de numériser en haute définition les structures de l’œil. Cet examen est largement utilisé dans l’analyse des maladies de la rétine, notamment de la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA.

Métamorphopsie : Déformation, ondulation des images ou des lignes.

Fond d’œil : C’est la partie postérieure de l’œil, examinée par l’ophtalmologiste pour évaluer l’état de l’humeur vitrée, de la rétine et ses vaisseaux, et du nerf optique.

Scotome : Est une partie de non vision totale ou partielle dans le champ visuel.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées

Les trois lettres OCT sont l’acronyme de Optical Coherent Tomography en anglais, tomographie en cohérence optique en français. Il s’agit d’un examen non invasif c'est-à-dire sans effet délétère, très sophistiqué, utilisant des ondes de lumière et permettant de réaliser des images surtout de la rétine, mais également de la cornée et de l'angle entre la cornée et l'iris (angle irido-cornéen). Ces images sont réalisées en coupes de haute précision, permettant d’étudier toutes les couches du tissu, leur aspect et leur épaisseur. Ainsi, l’OCT est devenue une technique incontournable aidant principalement au diagnostic des maladies de la rétine et à leur traitement. L’OCT est particulièrement précieux pour suivre les patients porteurs de dégénérescence maculaire liée à l’âge, les patients diabétiques, et ceux présentant une oblitération veineuse.

Quand la vision d’un ou des deux yeux devient floue, quand apparaît une tâche floue ou noire au centre de la vision (scotome central), quand apparaissent des déformations d’images (métamorphopsies), quand les images apparaissent plus petites (micropsie) ou plus grandes (macropsie), quand les lignes droites deviennent courbes.


 

Des grilles spéciales appelées grilles d’Amsler sont utilisées pour rechercher tous ces symptômes chez les patients porteurs d’une DMLA.

Oui.


 

Surtout après 50 ans. La cause de la DMLA est inconnue. En plus de l’âge, les facteurs de risque sont : être une femme, avoir des cas dans la famille, être tabagique, avoir de mauvaises habitudes de nourriture, s’exposer sans protection au soleil, présenter une hypertension artérielle.


 

Fiches pratiques

Que demander à son médecin

œ

 
Les maladies de la rétine et de la choroide

La rétine est nourrie par l'artère centrale de la rétine qui se divise en plusieurs branches. L'oblitération du tronc principal de l’artère ou …

Les maladies de la rétine et de la choroide

Le mélanome choroïdien est une tumeur cancéreuse maligne de la choroïde, fin tissu vasculaire de l’œil situé entre la sclère (le blanc …