La kératalgie récidivante

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Définition de la kératalgie récidivante

La kératalgie récidivante ou syndrome d’érosion récidivante de la cornée (dôme transparent à l’avant de l’œil) est une pathologie liée à la mauvaise cicatrisation de la surface de la cornée appelée épithélium qui se rompt de manière répétée, entraînant des douleurs le plus souvent très intenses, avec une difficulté à regarder la lumière ou photophobie.

Cela n’aboutit heureusement qu’exceptionnellement à une cicatrice de la cornée faisant baisser la vision de façon définitive.

Le patient est très handicapé par la douleur qui l’empêche d’ouvrir les yeux (blépharospasme).

La kératalgie récidivante est le plus souvent due à un traumatisme ripant la cornée et causé par une branche ou une feuille d’arbre, un coin de feuille papier ou un coup d’ongle. Elle peut aussi survenir sans traumatisme en cas de maladie de la cornée appelée dystrophie de la membrane basale de l’épithélium.

Les yeux secs comme dans la rosacée oculaire favorisent les récidives, surtout lors de l’ouverture des paupières au réveil car celles-ci ont tendance à coller à la cornée pendant la nuit.

Quel est le traitement de la kératalgie récidivante ?

Il faut lubrifier l’œil avec des larmes artificielles appelées encore substituts lacrymaux, si possible sans conservateur, le plus souvent possible dans la journée. Au coucher, il faut appliquer dans l’oeil une pommade lubrifiante et cicatrisante à la vitamine A pour une longue période de temps, afin d’éviter l’adhérence de la paupière à la cornée.

En cas d’érosion, le patient doit prendre un médicament contre la douleur appelé antalgique et il est prescrit un traitement sous forme de gouttes (collyre) comprenant un antibiotique pour éviter l’infection.

Chez les patients qui ont les yeux très secs peuvent être mis en place des bouchons en silicone pour obturer les points lacrymaux par où s’évacuent les larmes.

En cas d’échec de ces traitements, une lentille de contact dite pansement ou bandage lens  peut être laissée en place continuellement plusieurs jours ou semaines.

En dernier recours, un traitement chirurgical est possible soit par microponctures de la cornée, soit par l’ablation de l’épithélium malade au laser excimer, laissant place après la cicatrisation à un épithélium solide, stoppant ainsi le phénomène de récidive des érosions.


 

Lexique

Photophobie : Sensibilité anormale à la lumière.

Points lacrymaux : Ce sont les orifices situés au coin nasal de chaque paupière, des petits canaux lacrymaux, ou canalicules qui assurent l’évacuation des larmes.

Epithélium : L'épithélium cornéen est la couche des cellules de la surface de la cornée.

Laser excimer : C’est un laser ultraviolet qui aboutit à l’ablation de la matière traitée. Ce laser est utilisé en ophtalmologie lors de la chirurgie réfractive.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées
Aucune question n'a encore été posée. Soyez le premier à le faire.

 
Les maladies de la cornée

Le mot kératite définit une inflammation de la cornée, écran transparent situé à l’avant de l’œil et protégé par les …

Les maladies de la cornée

Définition de la kératalgie récidivante La kératalgie récidivante ou syndrome d’érosion récidivante de la cornée (dôme transparent à l’avant de l’œil) est …