Le décollement de la rétine

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Le décollement de la rétine est une séparation de ce tissu cellulaire du plan sur lequel il repose à l’extérieur (épithélium pigmentaire de la rétine) par un liquide.

Quelles sont les causes du décollement de la rétine ? 

Le décollement de rétine le plus fréquent est celui causé par un décollement postérieur du vitré. Le vitré qui remplit complètement l’œil derrière le cristallin à la naissance peut, lors de son décollement, provoquer une ou plusieurs déchirures de la rétine ou mettre à nu un ou plusieurs trous rétiniens préexistants. Du liquide passe alors à travers ces espaces et crée un décollement de rétine dit primitif ou rhegmatogène. Les causes du décollement du vitré, condition nécessaire au décollement de rétine, sont:

  • l’âge (habituellement après 60 ans),
  • un traumatisme oculaire,
  • une inflammation ou une infection du vitré,
  • une opération de la cataracte.

Le myope a souvent une rétine plus fine avec des lésions préexistantes de fragilité (trous, « palissades ») et est alors un sujet à plus haut risque. Le risque augmente lorsque l’autre œil a déjà eu un décollement de rétine ou s’il existe des antécédents familiaux de la maladie.

La rétine peut parfois se décoller sans que le vitré soit obligatoirement décollé. Ce sont les décollements secondaires:

  • Lorsque des brides de tissu nouvellement formé tirent anormalement sur elle. Ces décollements dits tractionnels se rencontrent dans les pathologies suivantes: hémorragie du vitré ancienne, rétinopathie diabétique sévère proliférante avec néovaisseaux, inflammation et infection du vitré (hyalite), récidive de décollement de rétine déjà opéré.
  • Certaines maladies rétiniennes et choroïdiennes provoquent un suintement liquidien sous la rétine qui se décolle: tumeurs (mélanome malin, métastases), rétinopathie diabétique œdémateuse, maladie de Harada-Vogt Koyanagi…

Quels sont les symptômes du décollement de la rétine?

L’idéal est de prévenir le décollement de rétine avant qu’il ne survienne en reconnaissant les symptômes du décollement postérieur du vitré, qui ne sont cependant pas toujours présents. Ces symptômes sont:

  • L’apparition brutale de myodésopsies: mouches volantes, toile d’araignée, volutes ou filaments noirs qui sont mobiles dans le champ de vision et mieux visibles surtout sur fond clair.
  • La perception transitoire de photopsies qui sont des petits points lumineux scintillants, ou plus permanente de phosphènes qui sont des éclairs fugaces qui se répètent en général au même endroit du champ visuel .

Lorsque le décollement de rétine est constitué, les symptômes sont:

  • Une perte d’une partie (perception d’un rideau) ou de la totalité (cécité) du champ visuel.
  • Des métamorphopsies (déformation des images) accompagnées d’une baisse visuelle rapide, quand le centre de la rétine (macula) commence à se décoller.

Devant ces symptômes il faut consulter le plus rapidement possible un ophtalmologiste pour un examen du fond d’œil, avec une pupille dilatée. Dans tous les cas, l’œil est blanc et non douloureux.

Comment traiter le décollement de la rétine ?

Le traitement est avant tout préventif. Lorsque l’examen de la rétine motivé par l’apparition de symptômes de décollement postérieur du vitré révèle des déchirures, des trous ou des lésions prédisposantes au décollement de rétine, un traitement par laser (photocoagulation) réalisé en consultation permet de souder la rétine autour de ces lésions et d’empêcher le liquide interne de l’œil de la décoller.

Lorsque la rétine est déjà décollée, le traitement est chirurgical, sous anesthésie loco-régionale ou générale, au bloc opératoire. Il est urgent lorsque la macula n’est pas encore décollée car la récupération peut être mauvaise si la macula est déjà soulevée.

Les protocoles chirurgicaux sont très différents selon le type de décollement (primitif ou secondaire), son ancienneté, les déchirures ou trous (nombre, taille, localisation), et l’état du vitré et de la rétine.

Le traitement chirurgical du décollement de rétine primitif qui est de loin le plus fréquent repose principalement sur deux techniques parfois combinées. Leur principe est d’obturer la (les) déchirure(s) et le(s) trou(s) et de les consolider.

  • Obturation: elle se fait par voie externe par suture sur la paroi (sclère) de l’œil d’un matériel synthétique qui déforme la sclère vers l’intérieur afin la mettre à nouveau en contact avec la rétine décollée et le(s) trou(s) qui sera (seront) ainsi bouché(s); l’obturation peut aussi se faire par l’intérieur de l’œil par vitrectomie : le vitré est coupé et aspiré, puis remplacé par un gaz ou de l’huile de silicone qui bouchent les déchirures et trous par l’intérieur et réappliquent la rétine (tamponnement interne). Le gaz se résorbe en 4 semaines durant lesquelles tout voyage en avion est interdit, et l’huile de silicone est en général retirée chirurgicalement après quelques mois. Ces délais laissent le temps à la consolidation des déchirures de se faire.
  • Consolidation: elle est réalisée par soudure par le froid (cryoapplication) ou par laser dans le même temps opératoire. La solidité de cette soudure est obtenue après 6 semaines.

Certains décollements de rétine complexes nécessitent plusieurs interventions.

La récupération visuelle n’est pas toujours prévisible. Elle est meilleure si l’intervention est précoce, avant le décollement du centre de la rétine (macula).

Summary

 

Lexique

Macula : C’est la zone centrale de la rétine centrée par la fovea ; la macula est composée de cônes, cellules hautement spécialisées dans la vision précise et dans la vision des couleurs.

Fond d’œil : C’est la partie postérieure de l’œil, examinée par l’ophtalmologiste pour évaluer l’état de l’humeur vitrée, de la rétine et ses vaisseaux, et du nerf optique.

Cecite : C’est l’absence totale de vision, soit de naissance, soit apparue après une maladie ou un traumatisme de l’œil.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées

Oui et non.


Oui car les mouches peuvent traduire une anomalie de la rétine, en particulier la survenue d’une déchirure, ou l’existence d’une maladie inflammatoire ou dans de très rares cas, tumorale de l’œil.


Non car de façon naturelle, les mouches apparaissent lors du vieillissement de l’humeur vitrée de l’œil. Tout le monde finit par en avoir mais chacun en a une perception différente.


 

Ainsi l’irruption de mouches dans le champ visuel impose un examen chez l’ophtalmologiste.


 

 
Les maladies de la rétine et de la choroide

La rétinopathie diabétique désigne l'ensemble des lésions de la rétine induites par le diabète. Elle reste une des premières causes de cécité dans …