Le globe oculaire

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Le globe oculaire: définition et anatomie

Le globe oculaire est un organe hautement spécialisé situé au bout du nerf optique: il permet la vision.

Le globe oculaire est  une sphère presque  parfaite. Il est situé dans la cavité orbitaire où il est maintenu et entouré par la graisse orbitaire et par la mise en tension des muscles oculomoteurs.

Il possède trois couches. Une couche externe protectrice, une couche intermédiaire nutritive et une couche interne visuelle.

Ces trois couches sont en quelque sorte des manteaux :

L’intérieur du globe oculaire est rempli d’avant en arrière par de l’humeur aqueuse qui est une solution liquide transparente, puis par le cristallin, puis par une substance gélatineuse appelée le corps vitré (ou humeur vitrée ).

Ainsi, les rayons lumineux traversent la cornée, l’humeur aqueuse, le cristallin, le vitré, tous ces éléments transparents étant dénommés les milieux réfractifs.

Les différentes couches du globe oculaire


Le manteau fibreux

Le manteau fibreux comprend la sclère et la cornée.

  • Il est opaque dans ses cinq sixièmes postérieurs ce qui correspond à la sclère
  • Il est transparent dans son sixième antérieur qui correspond à la cornée
  • La sclère et la cornée sont liées par la jonction cornéosclérale (limbe)

La partie postérieure de la sclère est percée pour laisser passer les fibres du nerf optique au niveau de la papille optique qui dessine un cercle de 1,5 millimètres..

La  cornée est un peu plus courbe que la sclère.

La région de la jonction cornéo-sclérale est importante car possède en son sein le canal de Schlemm.

L’humeur aqueuse sort de l’œil en passant dans le canal de Schlemm, qui lui-même rejoint une veine à l’extérieur (veine ciliaire antérieure).

Le manteau vasculaire

Situé sous le manteau fibreux, le manteau vasculaire est dénommé tractus uvéal.

Il se divise en 3 parties, d’avant en arrière : l’iris, le corps ciliaire et la choroïde.

L’iris joue le rôle d’un diaphragme d’appareil photo en régulant le flux de lumière entrant dans l’œil par la pupille qui est l’ouverture centrale.  De la quantité de ses pigments dépend la couleur de l’œil. Les yeux à la naissance sont plus clairs car contiennent peu de pigments. Ils peuvent rester bleus ou devenir graduellement marrons s’ils se pigmentent avec la croissance.

Le corps ciliaire fait suite à l’iris en arrière sur une bande circulaire  de 2 millimètres de largeur. Il présente des petites digitations appelées procès ciliaires qui secrètent l’humeur aqueuse. Sur le corps ciliaire sont attachées des petites fibres formant la zonule et qui maintiennent en place le cristallin. Le corps ciliaire contient aussi le muscle ciliaire responsable de l’accommodation. C’est un mécanisme automatique qui se déclenche quand le patient veut voir de près. Le muscle ciliaire, en se contractant, relâche la tension que la zonule exerce sur le cristallin qui bombe alors passivement, permettant de focaliser sur la rétine les images vues de près.

La choroïde prolonge en arrière le corps ciliaire et nourrit la rétine qui repose sur elle.

Le manteau visuel ou la rétine:

La rétine contient 3 couches de cellules neuronales superposées :

  • la plus externe: couche des cônes, spécialisés dans la vision précise, diurne, et la vision des couleurs, et des bâtonnets qui permettent de voir plutôt dans l’obscurité;
  • l’intermédiaire: couche des cellules bipolaires;
  • la plus interne: couche des cellules ganglionnaires. Les prolongements de ces cellules constituent les fibres optiques elle-mêmes rassemblées au fond de l’œil au niveau de la papille pour former le nerf optique qui sort de l’orbite en arrière pour rejoindre le cerveau.

Quand on regarde un objet, on utilise une petite zone spécialisée centrale de la rétine appelée macula (tache jaune) avec en son centre la fovéa. La macula contient exclusivement des cônes.

Le contenu du globe oculaire

En avant, l’humeur aqueuse est sécrétée par le corps ciliaire dans  la chambre postérieure de l’œil, espace situé entre le cristallin et l’iris. Puis elle passe à travers la pupille pour entrer dans la chambre antérieure, espace situé entre l’iris et la cornée., et se résorbe dans le canal de Schlemm dans l’angle irido-cornéen.

Le cristallin est une lentille transparente biconvexe,  d’environ un centimètre de diamètre et de 3 millimètres d’épaisseur, située juste en arrière de l’iris.  A son pourtour (équateur) sont attachées les fibres de la zonule. Le cristallin devient opaque avec l’âge : c’est la cataracte.

L’humeur vitrée ou corps vitré est un gel transparent qui ne se renouvelle pas. Il occupe l’espace derrière le cristallin et tapisse la rétine.


 

Lexique

Canal de Schlemm : C’est une structure circulaire située dans la chambre antérieure de l’œil jouant un rôle dans le drainage de l’humeur aqueuse.

Chambre antérieure : Espace de l’oeil rempli d’humeur aqueuse situé entre en avant la cornée et en arrière l’iris. En quelque sorte compartiment avant de l’œil.

Chambre postérieure : Espace de l’œil rempli d’humeur aqueuse situé en arrière de l’iris et en avant du cristallin.

Corps ciliaire : Partie de l’uvée située entre l’iris et la choroïde ; il comprend les procès ciliaires et le muscle ciliaire.

Zonule : Petites fibres tissulaires s’étendant sur 360° depuis les procès ciliaires jusqu’à l’équateur du cristallin ayant pour rôle de maintenir le cristallin en place.

Accommodation : C'est l'adaptation de l'œil pour voir net à différentes distances, à l'instar d'un focus automatique. Elle est possible grâce au muscle ciliaire situé juste derrière l'iris dans le corps ciliaire et qui provoque les changements de courbure du cristallin mettant au point l'image sur la rétine.

Macula : C’est la zone centrale de la rétine centrée par la fovea ; la macula est composée de cônes, cellules hautement spécialisées dans la vision précise et dans la vision des couleurs.

Fovéa : C’est la petite zone centrale de la macula, où se concentrent les cônes .Le rôle de la fovea est de donner l’acuité visuelle la plus fine.

Humeur aqueuse : Fluide transparent remplissant les chambres antérieure et postérieure de l’œil.

Limbe : Le limbe est la jonction entre le blanc de l’œil et la partie transparente ou cornée.

Milieux réfractifs : Ce sont les parties transparentes de l’œil ayant un pouvoir réfractif

Tâche aveugle : Ou tache de Mariotte  est la zone du champ visuel totalement dépourvue de vision correspondant a l’émergence du nerf optique.

Cônes et bâtonnets : Ce sont les deux cellules visuelles de la rétine : les cônes assurent l’acuité visuelle et la vision des couleurs, et les bâtonnets assurent la vision périphérique et dans la pénombre.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées

Non.


La pression oculaire mesurée par l’ophtalmologiste à l’aide du tonomètre à air pulsé ou à l’aide du tonomètre posé sur la cornée (aplanation) correspond à la pression qui règne dans le globe oculaire. Si la pression oculaire est trop élevée, dépassant 21 mm de mercure, cela amène à rechercher l’existence d’un glaucome.


 

Celle mesurée au bras à l’aide du brassard du tensiomètre correspond à la pression qui règne dans les artères. Les chiffres recueillis sont doubles : l’un mesure la pression systolique, l’autre la pression diastolique. Si la pression ainsi mesurée est trop élevée, cela amène à rechercher une hypertension artérielle.


 
L'anatomie de l'oeil

Définition et fonction de la sclère La sclère est la coque de l'œil. Totalement opaque et de couleur blanche, elle se prolonge …

L'anatomie de l'oeil

Fonction et anatomie du nerf optique Le nerf optique transmet les images captées par l’œil au cerveau. Appelé second nerf crânien, il part …