Les voies lacrymales

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Les voies lacrymales assurent l’évacuation des larmes sécrétées en permanence par les glandes lacrymales accessoires pour former le film lacrymal et des larmes issues de la glande lacrymale principale lors du larmoiement réflexe.

Les larmes s’accumulent en regard du bord des paupières inférieures, formant le lac lacrymal. Elles sont aspirées lors du clignement des paupières dans les voies lacrymales au niveau des points lacrymaux visibles au coin palpébral du côté du nez. Elles passent ensuite dans de fins conduits appelés canalicules lacrymaux supérieur et inférieur, eux-mêmes reliés par le canal d’union qui se jette dans le sac lacrymal.

Le sac lacrymal se vidange dans les fosses nasales.

Tout obstacle dans le système d’évacuation des larmes entraîne un larmoiement ou epiphora.

L’inflammation du sac lacrymal s’appelle une dacryocystite.


 

Lexique

Glande lacrymale : Les glandes lacrymales  produisent la partie aqueuse des larmes.

Sac lacrymal : Zone dilatée du conduit d’évacuation des larmes située au coin nasal des paupières.

Epiphora : Epiphora est le terme médical employé  pour désigner le larmoiement.

Points lacrymaux : Ce sont les orifices situés au coin nasal de chaque paupière, des petits canaux lacrymaux, ou canalicules qui assurent l’évacuation des larmes.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées
Aucune question n'a encore été posée. Soyez le premier à le faire.

 
L'anatomie de l'oeil

Les paupières, grâce à leur fermeture, protègent les globes oculaires contre les traumatismes et la rétine de la lumière, notamment pendant le sommeil. Leur …

L'anatomie de l'oeil

Le cristallin est une lentille qui se situe en arrière de l’iris et devant le corps vitré, délimitant ainsi le …