L’ophtalmologiste

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

L’ophtalmologiste est un docteur en médecine spécialisé dans les maladies et la chirurgie des yeux.

En France actuellement, les études médicales  pour devenir spécialiste sont au minimum de 12 années dont 5 années d’internat avec formation dans des services spécialisés hospitaliers.

L’ophtalmologiste est habilité à diagnostiquer et traiter les maladies de l’œil, et à opérer les yeux. Il prescrit les lunettes et les lentilles de contact pour corriger les troubles de la vision.

Il y a plusieurs sous-spécialités en ophtalmologie pour lesquelles certains ophtalmologistes sont plus particulièrement experts. De nombreux ophtalmologistes sont seulement médicaux car ils ne pratiquent pas la chirurgie.

- Le spécialiste du segment antérieur de l’ œil s’occupe des maladies et de la chirurgie de la cornée , du cristallin et de la chirurgie réfractive.

- Le spécialiste du segment postérieur de l’œil (rétinologue) prend en charge les maladies et la chirurgie de la rétine et du corps vitré.

- Le spécialiste du glaucome est appelé glaucomatologue.

- Il existe des spécialistes des paupières, de l’orbite et des voies lacrymales.

- Les spécialistes des maladies de l’enfant sont des ophtalmo-pédiatres.

- Les spécialistes du strabisme sont des strabologues.

- Les spécialistes des voies optiques et de tout ce qui touche l’aspect nerveux de l’œil sont des neuro-ophtalmologistes.

- Les spécialistes des lentilles de contact sont des contactologues.

- Les spécialistes de l’uvéite sont des uvéitologues.

De nombreux ophtalmologistes sont polyvalents.


 

Lexique

Glaucome : C’est l’augmentation anormale de la pression qui règne dans l’œil, entraînant une atteinte des fibres du nerf optique, détruisant ainsi partiellement ou totalement le champ visuel.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées

A tout âge.


Certains enfants très jeunes atteints d’une pathologie ou d’un défaut de vision ne touchant qu’un seul œil et déstabilisant le développement de la vision binoculaire, sont équipés en lentilles pour optimiser la vue et minimiser le risque de survenue de l’amblyopie.


Les enfants très forts myopes, forts hypermétropes ou porteurs d’un astigmatisme sévère ou d’un kératocône peuvent être équipés très tôt afin d’optimiser leur développement visuel.


Certains enfants porteurs d’un strabisme dit accommodatif lié à une forte hypermétropie, gagnent à être équipés tôt pour améliorer leur performance visuelle.


Les enfants sportifs gênés par le port des verres sont équipés en lentilles de jour ou de nuit (orthokératologie).


A l’autre bout de la vie, les personnes âgées sont équipées de lentilles dites thérapeutiques dans le but de soulager certaines maladies de la cornée entrainant des douleurs des yeux.



De façon plus courante, est adaptée toute personne le souhaitant et répondant aux critères d’éligibilité pour porter des lentilles. Dans tous les cas, l’adaptation doit être réalisée par un ophtalmologiste contactologue, ou confiée, sur prescription médicale d’un ophtalmologiste, à un professionnel diplômé.


Les trois lettres OCT sont l’acronyme de Optical Coherent Tomography en anglais, tomographie en cohérence optique en français. Il s’agit d’un examen non invasif c'est-à-dire sans effet délétère, très sophistiqué, utilisant des ondes de lumière et permettant de réaliser des images surtout de la rétine, mais également de la cornée et de l'angle entre la cornée et l'iris (angle irido-cornéen). Ces images sont réalisées en coupes de haute précision, permettant d’étudier toutes les couches du tissu, leur aspect et leur épaisseur. Ainsi, l’OCT est devenue une technique incontournable aidant principalement au diagnostic des maladies de la rétine et à leur traitement. L’OCT est particulièrement précieux pour suivre les patients porteurs de dégénérescence maculaire liée à l’âge, les patients diabétiques, et ceux présentant une oblitération veineuse.

Oui et non.


Oui car les mouches peuvent traduire une anomalie de la rétine, en particulier la survenue d’une déchirure, ou l’existence d’une maladie inflammatoire ou dans de très rares cas, tumorale de l’œil.


Non car de façon naturelle, les mouches apparaissent lors du vieillissement de l’humeur vitrée de l’œil. Tout le monde finit par en avoir mais chacun en a une perception différente.


 

Ainsi l’irruption de mouches dans le champ visuel impose un examen chez l’ophtalmologiste.

Le médecin ophtalmologiste.


Le médecin généraliste ne peut dans la majorité des cas, assurer le diagnostic. Il pourra l’évoquer et référer le patient à l’ophtalmologiste.


L’opticien peut vérifier et calculer de nouveaux verres dans les délais de validité de l’ordonnance du patient mais ne peut établir un diagnostic ou donner un traitement.


L’orthoptiste peut vérifier l’acuité et le parallélisme des yeux en particulier chez l’enfant, peut également procéder à un test dit de bébé vision, mais ne peut vérifier les éléments essentiels de l’œil de l’enfant, notamment le fond de l’œil.


Ainsi, un examen orthoptique effectué chez l’enfant doit toujours être complété par un examen chez l’ophtalmologiste.


 
Les professionnels de la vision

L'ophtalmologiste est un docteur en médecine spécialisé dans les maladies et la chirurgie des yeux. En France actuellement, les études médicales  pour …

Les professionnels de la vision

Définition de l'optométrie L’optométrie est une profession de santé assurant la réfraction, c'est à dire la mesure et la correction des …