Les anneaux intra-cornéens

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Les anneaux intra-cornéens sont des dispositifs chirurgicaux qu’on insère dans l’épaisseur de la cornée pour la retendre et lui donner une géométrie régulière lorsqu’elle est trop bombée vers l’avant et déformée. Ils permettent d’éviter la greffe de cornée à de nombreux patients.

Quelles sont les indications des anneaux intra-cornéens ?

Les indications sont:

  • le  kératocône : c’est une maladie de la cornée du sujet plutôt jeune dont l’origine est inconnue et qui est caractérisée par une déformation progressive en cône; la vision est altérée et dans les stades évolués, elle ne peut plus être améliorée par les systèmes optiques conventionnels (verres de lunettes, lentilles de contact).
  • l’ectasie post-LASIK (pseudo-kératocône ou kératocône induit): elle est la complication la plus redoutée de cette chirurgie réfractive cornéenne; la cornée anormalement fragilisée par cette chirurgie se déforme secondairement comme dans le kératocône.

En quoi consiste les anneaux intra-cornéens ?

Les anneaux intra-cornéens sont en fait des petits segments d’anneaux semi-circulaires en matière plastique rigide. Leur placement dans l’épaisseur de la cornée est déterminé par l’importance et la géométrie de la déformation qui sont évaluées par vidéo-topographie (Topographie cornéenne).

L’intervention est réalisée au bloc opératoire sous anesthésie topique (en gouttes). Le segment d’anneau est glissé dans la périphérie de la cornée à distance de son centre, par une micro-incision dans un « tunnel » circulaire créé par un laser femtoseconde. En général on place une paire d’anneaux symétriques. Ces dispositifs provoquent ainsi un aplatissement de la cornée trop saillante qui est retendue.

Le matériel est très bien toléré, mais est responsable parfois de halos autour des lumières et d’une photophobie. Dans la majorité des cas, un équipement complémentaire par verres ou lentilles de contact est nécessaire pour optimiser la vision. Les lentilles de contact rigides et les verres scléraux sont mieux tolérés par la cornée devenue plus régulière.


 

Lexique

Topique : Topique signifie, dans le contexte anesthésique, anesthésie locale par collyres (gouttes) administrés dans l'œil.

Laser femtoseconde : Laser délivrant des impulsions ultra-courtes, utilisé dans la chirurgie de l'œil pour la réalisation de découpes de très haute précision. La principale utilisation du laser femtoseconde est actuellement la chirurgie de la myopie (LASIK, SMILE).

Photophobie : Sensibilité anormale à la lumière.

Ectasie : L'ectasie de la cornée est une déformation lente, irréversible de celle-ci, ressemblant au kératocône, survenant parfois longtemps après une chirurgie réfractive par PKR ou par LASIK.

Topographie cornéenne : La topographie cornéenne ou vidéotopographie est un examen permettant d'analyser la forme, le relief et la courbure de la cornée. La topographie est utilisée principalement avant toute chirurgie réfractive, pour l'adaptation de lentilles de contact, pour le diagnostic , la surveillance, et le traitement du kératocône.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées
Aucune question n'a encore été posée. Soyez le premier à le faire.

 
La chirurgie du kératocône

Le Cross Linking ou CXL du collagène cornéen est une technique chirurgicale destinée à rendre la cornée plus rigide. Quelles sont les indications …

La chirurgie du kératocône

Les anneaux intra-cornéens sont des dispositifs chirurgicaux qu'on insère dans l'épaisseur de la cornée pour la retendre et lui donner une …