Les verres unifocaux

Ce contenu est publié sur Mediris à titre d'information uniquement et ne peut se substituer à un diagnostic médical.

Les verres unifocaux ou à simple foyer ne comportent qu’une seule zone correctrice et offrent donc la même puissance de correction.

A qui s’adressent les verres unifocaux ?

Un seul défaut de vision (amétropie) peut être corrigé à la fois :

  • la myopie, défaut visuel ayant pour conséquence une vision de loin floue alors que la vision de près est bonne;
  • l’hypermétropie, qui implique un effort visuel de mise au point appelé accommodation sans lequel la vision serait toujours floue;
  • l’astigmatisme est un défaut associé à la myopie ou l’hypermétropie et peut-être corrigé alors en même temps. Il est responsable d’une vision déformée, parfois floue, rendant difficile  la vue de loin comme de près;
  • la presbytie est une perte de l’accommodation survenant à partir de l’âge de 45 ans; un verre unifocal de près permet alors au presbyte de lire.

Quelles sont les caractéristiques des verres unifocaux ?

Les unifocaux s’adaptent à tout type de monture et ne présentent aucune difficulté d’adaptation oculaire particulière. Les verres unifocaux peuvent présenter une surface sphérique ou asphérique. Les verres sphériques conviennent à toute personne présentant une ametropie faible et simple. Les verres asphériques sont plus plats et offrent une plus grande netteté que les verres à surface sphérique. Ils s’adressent plus aux corrections visuelles fortes ou associées à un astigmatisme moyen ou fort. Ils corrigent tout en restant esthétiques et légers. Lorsqu’ils sont fabriqués sur mesure, ils sont dits individualisés.

Différents traitements peuvent être appliqués à ces verres:

  • anti-rayure pour une résistance optimale et une longévité prolongée;
  • anti-reflets pour minimiser, voire supprimer l’effet miroir et autres effets parasites;
  • antistatiques, appelés parfois anti-salissures, pour ne pas que la poussière adhère;
  • hydrophobes afin que l’eau glisse plus facilement à leur surface.

Les verres correcteurs les mieux adaptés à l’attente et aux besoins du patient sont élaborés par l’opticien lunetier.


 

Lexique

Amétropie : Ou erreur réfractive, définit  le défaut de l ‘œil qui empêche un rayon lumineux de se projeter  en un point unique sur la rétine.

Focale : C’est le point où convergent les rayons lumineux après leur passage à travers un verre ou une lentille. La distance focale est la distance entre le verre et ce point.

Accommodation : C'est l'adaptation de l'œil pour voir net à différentes distances, à l'instar d'un focus automatique. Elle est possible grâce au muscle ciliaire situé juste derrière l'iris dans le corps ciliaire et qui provoque les changements de courbure du cristallin mettant au point l'image sur la rétine.


 

Est-ce que cette article a répondu à vos questions ?

OuiPoser une question
Les questions déposées
Aucune question n'a encore été posée. Soyez le premier à le faire.

 

 
Les différents types de verres

Les verres multifocaux, appelés aussi verres progressifs, sont destinés à corriger la vue à toutes les distances dont celle de près, …

Les différents types de verres

Les verres polarisants constituent de véritables filtres contre les nombreux reflets parasites provenant des surfaces réfléchissant la lumière solaire. Ces reflets peuvent …